Sarkan
Bienvenue sur Sarkan !

Vous êtes un loup, encore dans votre lieu d'habitation. Votre plus grande force est une qualité bien particulière. Vous êtes le plus rapide ou le plus fort, le plus diplomate ou le plus roublard... Cette qualité est votre "qualité élite", où vous surpassez les autres loups autour de vous.

Une île existe, loin de chez vous. Les loups y sont enlevés par une force inconnue. Tous ont, comme vous une qualité élite. Si deux meutes sont dirigées par des louves, une reste sans Alpha, laissant ses membres perdus, et sans ressource.

Somnolent, vous allez vous coucher... Vous réveillerez-vous au même endroit ou sur cette île au milieu de l'océan ?

Sarkan

L'île déserte et paisible au milieu de l'océan
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tranquilité

Aller en bas 
AuteurMessage
Yingzi
Fourrure dense
Fourrure dense
avatar

Alignement : Hésitant
Qualité élite : Combat - Vitesse
Messages : 201

Votre Loup
Jauge combat:
65/100  (65/100)
Légende:
Relations:

MessageSujet: Tranquilité   Mar 14 Juil - 20:00


Reflet presque irréel du crépuscule, l’herbe blanchâtre renvoyait des teintes rosées et orangées. Se découpant avec netteté sur ce sol clair, un loup noir était occupé à lécher son flanc. Il s’agissait de Yingzi, léchant sa blessure qui était en voie de cicatrisation. Il sentait qu’il pourrait très bientôt gambader à nouveau dans les plaines, sans crainte. Mais il devait encore attendre un peu.

Il se releva, s’étira avec précaution. Il devait faire attention et ne pas trop bouger pour le moment, comme il s’efforçait de le faire depuis quelques temps à présent. Il pouvait se déplacer, mais chacun de ses mouvements étaient emprunts de lenteur et de douceur, craignant de voir se rouvrir sa blessure.

Il était venu en cet endroit calme pour se reposer – comme il le faisait depuis qu’il avait écopé de cette lésion fraîche. Il était resté sur Neona, calme et prenant son mal en patience. Il était même enfin allé au temple. Mais il avait hâte de pouvoir à nouveau se défouler.

Il s’allongea en soupirant contre un arbre, l’écorce chaude et rugueuse dans son dos. Il avait faim : se nourrir était trop compliqué quand on ne pouvait plus bouger.

Fermant à demi les yeux, il resta un moment là, à somnoler, ombre noire dans la clairière aux tons pastels. Il était fatigué, son rythme biologique perturbé par ce crépuscule permanent : il ne savait même plus si l'on devait être en journée ou en pleine nuit. Et cela se répercutait sur son sommeil.

Le bruit d’un loup en approche le fit ouvrir les yeux et redresser la tête, cherchant le responsable des bruits de pas qui parvenaient à son oreille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luan
Fourrure dense
Fourrure dense
avatar

Alignement : Croyant
Qualité élite : Sagesse + Traqueur
Messages : 209

Votre Loup
Jauge combat:
44/100  (44/100)
Légende:
Relations:

MessageSujet: Re: Tranquilité   Jeu 16 Juil - 22:07

    Toujours rien. Et la faim était revenue.

    Luan était sortie de Khthonia afin de voir si quelque chose avait changé. Si le crépuscule était passé. Mais rien. Khthonia était une zone déprimante et elle voulait repousser un peu la chasse au rat. Encore du rat. Elle attendait le paiement des Annalee. Et rien pour l'instant. Son estomac vide la rendait... Mécontente de ce manque de paiement.

    Elle savait comment faire payer le groupe, mais ce ne serait pas très joli. Tant pis pour eux. Ou peut-être s'avançait t-elle et qu'elle serait payée dans peu de temps. Mais pour l'instant, elle marchait sans but. Cela usait de l'énergie, c'était très bête, mais elle avait envie de voir l'îlot neutre et surtout, de voir le ciel.

    Elle avait fait un crochet rapide par le temple, s'était excusée d'être venue sans rien, avait demandé à la femelle qui avait l'air presque morte de faim si elle allait bien puis était partie de son côté.

    Il faisait bon. Elle aimait cet air marin même si il ne bougeait pas. Les vagues ne bougeaient pas non plus de place... Et elle se rendit compte qu'elle se sentait observée. Dans cette quasi pénombre, c'était comme avancer à l'aveuglette, mais sa truffe lui disait qu'il y avait un loup. Un solitaire. Mais où... Elle se sentait perdue.

    - Je te sens, mais je ne te vois pas... Tu dois être bien caché, dit t-elle à haute voix.

    Luan balaya la zone du regard mais ces ombres envahissantes ne l'aidèrent pas.

_________________
You only know your lovers when you let them go. So I let your memory go...


Dernier entraînement : Intelligence le 22 juillet

Mon site de dons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarkan-island.forumactif.fr
Yingzi
Fourrure dense
Fourrure dense
avatar

Alignement : Hésitant
Qualité élite : Combat - Vitesse
Messages : 201

Votre Loup
Jauge combat:
65/100  (65/100)
Légende:
Relations:

MessageSujet: Re: Tranquilité   Lun 31 Aoû - 17:22


Durant le court silence qui suivit sa question, Yingzi étudia la louve du regard. Après presque un an passé sur cette île, il y avait encore tant de têtes qu'il n'avait jamais vues. Il faut dire que généralement, il évitait les rencontres et préférait rester seul, en parfait solitaire. Toutefois, il était toujours bien content de rencontrer quelqu'un lorsqu'il souhaitait discuter, comme dans le cas présent.

La louve lui répondit enfin et l'informa s'appeler Luan. Interpellé, le loup noir dressa ses oreilles et fouilla sa mémoire, cherchant où avait-il pu déjà entendre ce nom. Luan... Lorsque celle-ci évoqua son statut, "à la solde des renégats que je soigne", Yingzi comprit aussitôt. C'était elle, la guérisseuse dont lui avait parlé... Qui ? Ah oui, Asher. La guérisseuse solitaire. Il avait retenu cette information, qui pouvait toujours s'avérer intéressante s'il avait besoin de soin. Toutefois, il ne la savait pas de mèche avec les renégats, et cela le déçut quelque peu - il avait tellement un mauvais souvenir de ces malotrus. L'un d'eux s'était avéré assez peu inamical, mais il avait gardé un sale souvenir et une armetume ardente de sa rencontre avec ce Jaws quelque chose. S'il pouvait seulement lui faire manger ses tripes à celui-là, il ne s'en priverait pas.

Mais Yingzi n'était pas du genre à juger au premier regard et, de ce qu'en disait Luan, elle-même devait connaître les stéréotypes qu'impliquait sa situation. Et puis le loup noir ne connaissait rien d'elle. Il ne pouvait que comprendre ces sacrifices qu'imposait la vie de solitaire, et donc ce choix. Lui volait, elle soignait des bandits. Au final, ils n'étaient pas si différents. Cette pensée le fit sourire. Tous dans le même bâteau, hein ?

Il écouta avec curiosité l'explication de Luan concernant son flair. Comme quoi, la vie dans les souterrains n'apportaient pas que des mauvais côtés - bien que cette seule idée le fit frissonner, lui qui était presque devenu claustrophobe vu l'état de malaise ambiant qu'il subissait lorsqu'il empruntait ces couloirs obscurs. Elle était bien courageuse de vivre sous cette masse de terre, et rien que cela lui accordait l'admiration du loup noir.

Lorsqu'elle lui demanda s'il était ici depuis longtemps et s'il avait vécu ici, Yingzi lui sourit tout en secouant la tête.

« Non, je ne suis pas né ici. Cela va bientôt faire un an que je vis sur Sarkan. Je n'aurais jamais pensé m'habituer à cette petite île, mais finalement, je m'y suis fait et le temps passe plutôt vite. »

Il jeta un coup d'oeil réprobateur au ciel crépusculaire et ajouta à l'intention de Luan : "Enfin, le temps passe plutôt vite quand on peut compter les jours...". Il n'aurait même pu dire depuis combien de temps la Lune et le soleil ne se levaient plus. Cela lui manquait tellement.

« Et toi ? Lui demanda-t-il. Es-tu née ici ? »

Il ne croyait pas avoir déjà rencontré quelqu'un ayant vécu toute sa vie ici - à part peut-être Absinthe. Ce devait être étrange, de ne rien connaître d'autre que cette île. Mais il n'aurait jamais pu lui poser la question. Avec un pincement au coeur, il se dit qu'il devrait aller voir si elle allait bien depuis leur rencontre, puis chassa rapidement ces pensées avant d'avoir à nouveau le cafard.

Il reporta son attention sur Luan et s'assit, attendant sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luan
Fourrure dense
Fourrure dense
avatar

Alignement : Croyant
Qualité élite : Sagesse + Traqueur
Messages : 209

Votre Loup
Jauge combat:
44/100  (44/100)
Légende:
Relations:

MessageSujet: Re: Tranquilité   Lun 31 Aoû - 22:04

    Luan secoua la tête et sourit calmement.

    - Oh non, je suis une réveillée moi aussi. Ca fait deux ans que je suis là. Pourtant, j'ai la sensation, parfois, que cela en fait dix. Et parfois, que je me suis réveillée hier et que je n'y comprends plus rien.

    Elle comprenait ce qu'il voulait dire par "Je n'aurais jamais pensé m'habituer à cette petite île". L'aspect de la taille était assez étrange, pour Luan. Elle avait été habituée à beaucoup voyager, elle faisait des kilomètres, jour et nuit avec Karsten. Et ici, ils étaient cantonnés à quelques zones immuables, à part à cause des saisons ou des catastrophes. Tout était... Très statique. Très régulier. Pour Luan qui bougeait tant avant, il y avait des moments où elle étouffait à évoluer toujours dans les mêmes eaux, et pensait parfois que la vie en solitaire était ici voué à l'échec.

    En prospérant, les meutes auraient de la puissance pour engloutir les terres neutres et les solitaires finiraient sans doute en meute, ou tués. Elle choisirait les meutes, sans doute. Mourir pour un bout de terre, très peu pour elle, elle apprendrait à faire des courbettes.

    - Je fais une petite pause avant de retourner chasser le malin à longue queue, là en bas. Ils sont rapides quand ils veulent, mais la faim est plus forte que les coussinets endoloris.

    Elle ne l'embêterait donc pas longtemps. Mais sa compagnie... Lui plaisait. Elle détourna le museau en y pensant. Elle aimait son côté un peu mutique, c'était agréable. Son regard gris l'observa à la dérobée avant de se reporter sur un arbre. Quel bel endroit.

_________________
You only know your lovers when you let them go. So I let your memory go...